appareil photo ramsarRéintroduction des homards


Présentation de l’espèce

Homard européen (Homarus gammarus)

Classification

– Embranchement Arthropodes
– Sous embranchement Crustacés
– Classe Malacostracés
– Ordre Décapodes
– Famille Néphropidés
– Genre Homarus
– Espèce gammarus

Morphologie

– Couleur : bleu-vert.
– Rostre : lisse sous sa face inférieure.
– Abdomen bien développé puissant et replié sur lui-même lorsqu’il est au repos.
– Deux pinces larges et asymétriques : la plus grande permet de broyer, l’autre, plus petite, permet de couper. Ses pinces sont puissantes, les plus gros spécimens pouvant facilement sectionner les doigts.
– Différenciation mâle/femelle peu aisée : le mâle possède de grosses pinces et un corps fin alors que la femelle possède de plus petites pinces et un abdomen plus large. On peut aussi distinguer la femelle grainée qui porte des oeufs sous son abdomen.

Aire de répartition

– Le homard vit dans les mers froides et tempérées s’étendant de la Finlande au Maroc.
– On le rencontre depuis la surface jusqu’à 60 m de profondeur en Atlantique, Manche, Mer du Nord, Mer Baltique ainsi qu’en Méditerranée occidentale.

Habitat et alimentation

Le homard est un animal nocturne, il se cache dans la journée et réapparait la nuit pour chasser. Il se nourrit d’autres crustacés, de mollusques et de vers qu’il chasse. De jour, on le trouve sous les grosses pierres, dans les trous, les anfractuosités, les épaves, entre les roches, les crevasses ou dans des tunnels qu’il creuse dans les substrats meubles. Il se sert de ses deux longues antennes tactiles pour détecter les dangers. Il se déplace en marchant grâce à ses quatre paires de pattes ambulatoires et peut aussi se propulser brutalement et rapidement en contractant son abdomen.

Reproduction et croissance

Animal solitaire, le homard accepte ses congénères uniquement pendant la période de reproduction. Les principaux prédateurs du homard sont le poulpe et l’homme. Le homard se reproduit à partir de l’âge de 5 ans. Chaque année, la femelle porte les oeufs qui incubent pendant 9 à 10 mois pour éclore sous forme de larves planctoniques.

 

VISUEL_HOMARDS_QUI_FONT_DU_SEX


 

 

La croissance s’effectue par mues successives, s’espaçant au fur à mesure que le homard vieillit. L’espérance de vie du homard est de 15 à 20 ans, mais il est rare d’en observer d’aussi âgés, en raison de la pêche intensive. Il peut vivre exceptionnellement jusqu’à 50-60 ans. Au cours de sa vie, le homard change plusieurs fois de carapaces : il connaît 10 mues durant sa première année, 3 à 4 mues la deuxième année, puis 1 à 2 la troisième, enfin 1 fois par an par la suite, en moyenne.


 

La taille légale de pêche du homard est de 87mm de céphalothorax.
Le céphalothorax se mesure de l’orbite de l’oeil à l’extrémité postérieure du thorax.

Meilleures périodes pour l’observation :

A la fin de l’hiver, lorsque les algues n’ont pas encore poussé, ce qui rend les trous plus faciles à trouver. L’été est également une période propice pour l’observation.

Mesures de protection :

Liste rouge mondiale de l’UICN (Novembre 2011) :
Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l’Europe (convention de Berne – 19 septembre 1979) ; Annexe III.